Lorlanj (Le ruisseau)

Lorlanj (Le ruisseau)

Lorlanj - Le ruisseau

Date de sortie : 15 septembre 2008

« IL y a de la musique dans le soupir du roseau; Il y a de la musique dans le bouillonnement du ruisseau ; il y a de la musique en toutes choses, si les hommes pouvaient l’entendre – Leur terre n’est qu’un écho des astres. »

On peut le voir ainsi, l’univers de Lord Byron, et celui du groupe Lorlanj nous dévoilent des véritables lettres de noblesse en dérobant chacun à sa manière les secrets de cette magnifique et si délicate discipline qu’est la POESIE.

A la manière de Don Juan , les musiciens de Lorlanj accompagnés d’un florilège de sonorités du monde (bouzouki, mandoline,tablas,saz…) nous entraînent dans une spirale séductrice sans faille, mettant tout nos sens et nos émotions en éveil, laissant alors l’auditeur s’évader dans une plénitude merveilleuse, défiant toutes contraintes rationnelles.

Lorsqu'on découvre le nom des musiciens de Lorlanj, celui de Jeff Chalaffre nous rappel un brillant parcours musical (médaille d’or au conservatoire, compositeur et guitariste du célèbre groupe wazoo ayant vendu plus de 500 000 disques bien au-delà de l’hexagone, directeur d’une école de musique, obtention d’un prix sacem…) : L’évolution au sein d’ une formation aussi ingénieuse et talentueuse que Lorlanj n’est finalement que le reflet d’une expérience professionnelle profonde, solide et visionnaire.

Ce qui frappe tout d’abord dans le dernier album du groupe clermontois, c’est cette extrême facilité d’écoute qui découle d’une musique présentant pourtant des structures relativement complexes (alternance des styles, rythmes ethniques recherchés, contre temps, progression alambiquée, break mélodique…). La voix et les mélodies de chaque chanson se gravent naturellement dans l’esprit de l’auditeur.

Le ruisseau s’écoulera donc pendant 35 minutes en vous éclaboussant de bonheur à chaque virage, en commençant d’emblée avec un titre très accrocheur, aux sonorités très rock intitulé « L’ami », gorgé de rimes et de jeux de mots très élaborés. La ballade éponyme qui suit vous dévoilera une histoire originale évoquant avec ironie et subtilité les caprices de la nature. Chaque chanson sera alors accompagnée d’une musique très raffinée (violons d’accompagnement, instruments anciens et antiques…) faisant parfaitement corps au texte. Les titres instrumentaux présents dans l’album seront là pour vous faire découvrir d’autres horizons musicaux, à base de rythmes endiablés ou de mélodies romanesques.

Malgrés un ou deux titres qui méritent peut être une écoute un peu plus approfondie (cool, aurait-ton ?) ou du moins une approche d’écoute différente afin de se dégager des éléments trop caractéristiques de la variété passant habituellement en radio, Le ruisseau nous offre des hymnes poétiques d’un très grand intérêt ne laissant pas indifférent, le titre Ciel pur en fait pour moi partie (lignes de violons inoubliables, texte et refrain magnifique, Laud, bodhran parfaitement bien adaptés à la structure générale du morceau…).


Lorlanj est également un groupe de scène spectaculaire. Les concerts acoustiques effectués dans la région Auvergne (la 2deusche Lempdes, Pont du château…) ont été une véritable réussite. Ils permettent notamment de découvrir des talents incontestables accompagnant Jeff chalaffre :

La basse fretless et son maître absolu nommé Antoine Saliva, l’impressionnant et déroutant Christophe Dumouchel qui nous dévoile une maîtrise parfaite des instruments traditionnels et ethniques se pratiquant dans les quatre coins du globe (une trentaine d’instruments répertoriés exploitables sur scène ou en studio).


A l’image de l’intelligence des textes et du graphismes signés Patrick Devernoix , qui caractérise le dernier album de Lorlanj, nous pouvons clôturer cette chronique par cette parenthèse d’H.jackson Brown :

« Face à la roche, le ruisseau l’emporte toujours, non pas par la force mais par la persévérance »

Notre formation Auvergnate saura en tirer profit, du moins nous l’espérons…et nous les encouragerons.


Hugues Perrin

Vladheim (Hugues Perrin)

Retour à la liste des chroniques..


Ce site dans sa conception est libre selon les termes de la Licence Art Libre. Sauf si cela est mentionné, ceci ne concerne pas son contenu (textes et images) et vous n'êtes pas autorisé à les utiliser sans accord de leurs auteurs respectifs.

Ce site est déclaré à la C.N.I.L. sous le N°1135343.