Meshuggah - Obzen

Meshuggah - Obzen

Je me faisais une joie de la sortie d’Obzen, le petit dernier des suédois de Meshuggah.

Avec une couverture magnifique, je m’attendais à quelque chose de puissant. A ça, le son est limpide, lourd et percutant. Pourtant j’ai été malheureusement déçu. Il y a un je ne sais quoi qui ne passe pas.

Le chant, tout d’abord, du ‘sieur Kidman, bien gras, lasse au bout de quelques morceaux. Je trouve pour ma part qu’il est toujours dans le même registre. Sa voix étant un instrument qui possède plusieurs notes, il devrait jouer la carte de l’alternance.

La production, comme je cite plus haut, est excellente. Mais je trouve les morceaux sans aucun relief.
Pour moi, un morceau excellent, c’est un morceau dont on retient le riff après deux ou trois écoutes, mais à part « Combustion », le titre d’ouverture avec son riff entraînant, tous les autres titres sont plats.
Je me suis fait littéralement ‘’chier’’ sur le reste de l’album à tel point que je n’avais qu’une envie, c’était de passer au morceau suivant, et cela après dix écoutes, oui j’ai bien dit DIX. J’ai cru que cela venait de moi, et bien non.

Pourtant les musiciens maîtrisent parfaitement leur instrument, tout est en place.

Des riffs qui s’oublient, une musique ennuyante, un chant lassant, bref énormément déçu par ce Obzen.

Comme je dis toujours, rien ne vaut une petite écoute pour ce faire une idée, allez moi je me remets un petit coup de Chaosphere.

Anakkyn

Retour à la liste des chroniques..


Ce site dans sa conception est libre selon les termes de la Licence Art Libre. Sauf si cela est mentionné, ceci ne concerne pas son contenu (textes et images) et vous n'êtes pas autorisé à les utiliser sans accord de leurs auteurs respectifs.

Ce site est déclaré à la C.N.I.L. sous le N°1135343.