Elle

Illustration : Sangreto Chrysalide

Je l’ai vue, sombre et macabre, habillée de sang séché,
Se glisser, lente, insidieuse à travers ma peau lardée.
Elle a déchiré ma chair, et mon âme desséchée,
Elle a vidé tout mon sang avant de me poignarder.

Je suis restée immobile, attendant de succomber.
Scarifiant mes membres morts, lacérant mon cœur éteint,
Elle apaisait ma douleur pour mieux me laisser tomber
Dans ce gouffre de souffrance et de rêves incertains.

Mes plaies vidaient leur douleur dans cette mer écarlate.
Suppurant par chaque larme, inlassable elle arrachait
Les ongles noirs et sanglants de mes mains si délicates
Délogeant de mes entrailles les plaintes qui se cachaient.

Elle couvrit mon corps éteint d’un linceul noir et souillé,
Me laissa jusqu’au matin sacrifiée, sans lendemain.
Puis de sa faux aiguisée, après s’être agenouillée,
La mort sauva mon destin, en me tuant de ses mains.

Auteur : Louannedream

Illustration : Sangreto Chrysalide de Vladheim (Hugues Perrin).

Retour au sommaire du Reflets d'Ombres n°8.


Ce site dans sa conception est libre selon les termes de la Licence Art Libre. Sauf si cela est mentionné, ceci ne concerne pas son contenu (textes et images) et vous n'êtes pas autorisé à les utiliser sans accord de leurs auteurs respectifs.

Ce site est déclaré à la C.N.I.L. sous le N°1135343.