La fuite

Illustration : Enfermé dans l'oubli

Au cœur sombre de la nuit,
Là où tout s’enfuit,
Là où tu t’enfuis,

Vers les profondeurs de l’oubli,
Gouffre béant,
Qui t’avale goulûment,
Toi vile friandise aux exquises saveurs,
Moisissures suintantes de ton corps en peur,
Lâche face à la vie, Lâche face à la mort,
Point de pardon quand tu relâches l’effort.

Dégoût acide,
Dégoût placide,
Goût de l’amertume pour une mise en bière,
Les regards se font durs,
Les regards se font purs,
Mais ton regard lui se fond en pourriture.


Au cœur sombre de la nuit,
Là où tout s’affaiblit,
Là où tout t’affaiblit,
Du sang d’encre noir qui te nourrit,
Coule insidieusement,
Jusqu’au délabrement,
Toi fourbe serpent aux morsures de pleurs,
Traces funestes qui condamnent les hommes dans la douleur,
Lâche face à la vie, lâche face à la mort,
Point de pardon quand tu relâches l’effort.

Auteur : PerCeVal

Illustration : Enfermé dans l'oubli de Vladheim (Hugues Perrin).

Retour au sommaire du Reflets d'Ombres n°7.


Ce site dans sa conception est libre selon les termes de la Licence Art Libre. Sauf si cela est mentionné, ceci ne concerne pas son contenu (textes et images) et vous n'êtes pas autorisé à les utiliser sans accord de leurs auteurs respectifs.

Ce site est déclaré à la C.N.I.L. sous le N°1135343.